Scatt'à Musica
Accueil > Bonus > L’œil de Sainte Lucie et sa légende

L'œil de Sainte Lucie et sa légende

Word - 97.9 ko

Il s’agit de l’opercule d’un coquillage que l’on peut ramasser sur certaines plages après une grosse tempête. La taille des opercules peut varier de 2 mm à 3 cm.

C’est au IVème siècle que naquit la légende de Sainte Lucie, et patronne des aveugles et des électriciens (Lucie en latin = lumière).

Une jeune fille de la noblesse de Syracuse obtint la guérison miraculeuse de sa mère, atteinte d’une maladie incurable, en l’accompagnant à Catane prier Sainte Agathe.

Lucie demanda l’autorisation à sa mère de pouvoir aider les pauvres avec leur argent et fit vœu de chasteté. Le fiancé se voyant spolié alla dénoncer Lucie au Consul romain et elle mourut en martyre. Entre temps, elle s’arracha les yeux et les fit porter à son fiancée, ou, selon d’autres légendes, les jeta à la mer – d’où le lien avec les coquillages.

Selon certains écrits, la Sainte Vierge lui rendit la vue et lui donna des yeux plus beaux et plus lumineux (« Occhji belli e lucenti »)

L’opercule du coquillage nommé l’Astrée rugueuse, que l’on trouve sur les rivages méditerranéens, symbolise les yeux de Sainte Lucie. En porter un éloigne, dit-on, le mauvais œil et favorise la chance.

Il est à noter que l’on retrouve des variantes de ce symbolisme dans tout le bassin méditerranéen et au-delà (notamment en Indonésie).

En Corse, l’ « œil de Sainte Lucie » est considéré comme un porte-bonheur.

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Oeil_de_Sainte_Lucie
http://www.scoop.it/t/bijoux-en-pierre/p/2846727141/l-oeil-de-sainte-lucie
Illustration : Dominico Beccafumi (Sienne, 1486-1551).
Culte de Sainte Lucie : http://www.introibo.fr/13-12-Ste-Lucie-vierge-et-martyre

samedi 24 janvier 2009, par U Mulateru

SPIP | contacter Scatt'à Musica | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
© Copyright Scatt'à Musica - reproduction interdite